communication-ecologique-verte

Rendre sa communication plus verte

Dans l’article précédent, je vous expliquais comment adopter une approche de marketing écologique (green marketing). Sans pour autant totalement basculer en entreprise verte, certaines peuvent faire le choix de mettre en place des actions en faveur de l’environnement. Retravailler ainsi son offre face à la crise sanitaire et économique actuelle, pourrait offrir de nouvelles perspectives de développement. Mais alors, comment communiquer sur ces actions sans ruiner ses efforts pour la planète. Voici une liste d’actions pour une communication plus verte. 🌱

Qu’est-ce que la communication verte ou communication durable ?

La communication durable consiste à rendre visible l’entreprise auprès des bonnes cibles tout en tenant compte des grands enjeux du développement durable : les préoccupations sociales, écologiques et économiques qui pour devenir durables doivent être équitables, viables et vivables.

On comprend donc que la communication durable va au delà de la communication écologique qui elle ne s’intéresse qu’à l’enjeu écologique. Adopter une communication verte consiste à rendre l’entreprise visible tout en réduisant son impact sur l’environnement (empreinte carbone). Il s’agit de trouver des moyens de communication moins énergivores et de compenser leur impact sur la planète. 🌍

Enfin, une communication verte c’est également savoir relayer de manière cohérente et juste les actions éco-responsables mises en place par l’entreprise (du fait de son marketing écologique par exemple). Attention à ne pas trop en faire et à abuser, au risque de basculer dans le Greenwashing.
Ainsi, les différents moyens de communication de l’entreprise peuvent être envisagés pour un passage au vert.

Mettre sa communication digitale au vert

On pense bien souvent que limiter le papier en ayant recours au numérique c’est agir en faveur de l’environnement. Mais la dématérialisation n’a pas que du bon. En effet, si Internet était un pays, il serait le cinquième plus gros émetteur mondial de CO2 ! Ces émissions proviennent des équipements (ordinateurs, mobiles…), des réseaux informatiques et des centres de données (serveurs). Quelques astuces permettent de réduire ces dépenses.

Site internet et réseaux sociaux

Disposer d’un site internet est une évidence pour une entreprise. Sa conception peut néanmoins prendre en compte l’environnement. Vous vous êtes peut-être rendu compte dernièrement que de plus en plus de sites se sont assombris, avec un fond noir. En effet, le mode sombre permet de réduire la consommation d’énergie d’un appareil et donc d’économiser sa batterie. Des sites internet épurés, avec un poids de photos restreint consomment également moins d’énergie. Sur les réseaux sociaux, mieux vaut privilégier également les contenus moins lourds. Le streaming vidéo consomme énormément d’énergie, alors que le format audio, avec notamment le podcast qui revient en force, constitue une bonne alternative. Enfin, évitez les vidéos qui se déclenchent de manière automatique. 😤

De nombreuses applications proposent désormais d’activer le mode sombre (Facebook, Instagram, Youtube par exemple) mais aussi les navigateurs comme Chrome. C’est bon pour la planète et pour vos yeux !

Pour ce qui est du contenu diffusé sur les réseaux sociaux, c’est l’endroit idéal pour partager vos initiatives et celles de votre secteur d’activités. Ces publications, si elles sont sincères, ont bien souvent du succès auprès des personnes sensibles à la cause environnementale, et bénéficient d’un taux d’engagement important. De quoi faire entendre encore plus votre voix !

Email et newsletter

Même constat pour les nombreux emails que l’on envoie et reçoit. Mieux vaut réduire le poids des pièces jointes ainsi que des images de votre newsletter. Vos destinataires apprécieront d’autant plus vos envois puisqu’ils se chargeront mieux, avec un affichage et une lecture simplifiés.
Du côté du destinataire des emails, quelques petites actions peuvent être menées : se désabonner des listes de diffusion inutiles (dénoncer ceux qui ne prennent pas en compte cette désinscription), supprimer d’anciens mails plutôt que de les stocker…

Une communication matérielle plus verte

Votre communication off-line peut par de nombreux moyens restreindre son impact sur l’environnement !

La communication papier eco-friendly

Les imprimeurs ont compris l’importance de proposer des alternatives plus écologiques. De nombreuses sortes de papier recyclé existent désormais. Et ça tombe bien, car le papier à texture « journal » est tendance. On peut citer le catalogue Ikea, l’un des premiers a voir sauté le pas. Même la presse féminine s’y est mise. Alors n’hésitez plus pour votre prochain catalogue, le papier glacé ne fait plus l’unanimité. On préfère les textures naturelles, cartonnées, même avec des imperfections.

Les objets publicitaires

Même les catalogues des concepteurs d’objets pub intègrent désormais une offre green. Alors si vraiment vous ne pouvez pas faire l’impasse sur les cadeaux et goodies, privilégiez ces pages. Vous y trouverez de tout : stylos recyclés, fournitures en bois mais aussi objets à planter et faire pousser ! 🌱

Vos événements responsables

L’évènement zéro déchet n’a jamais eu autant la côte. ♻️Vaisselle jetable interdite, vous pouvez désormais pensez au compostable. Pour les prestataires, privilégiez les locaux, avec des produits issus de circuits courts… Concernant la communication autour de votre événement, misez sur l’authenticité et la sincérité de votre démarche.

Un packaging écologique

Le packaging reste synonyme de gaspillage et d’emballage inutile. Si votre produit le permet, partez sur du réutilisable, mais attention au piège du type totebag. En effet, le totebag (sac en tissu) populaire il y a peu, commence à paraitre superflu ! Je pense que nous en avons tous suffisamment chez nous…

Vous pouvez imaginer du contenu créatif pour réutiliser vos packaging : cela vous donnera matière à partager sur les réseaux sociaux par exemple sous forme de tuto.

Une politique de communication interne éco-responsable

Je termine cet article en évoquant la communication interne de l’entreprise, car toutes ces actions n’auraient malheureusement que peu de sens si elles ne sont pas suivies au sein même de votre société. En effet, les salariés restent l’un des principaux vecteurs de notoriété. Ils doivent sentir que l’entreprise agit en cohérence avec sa communication verte pour pouvoir adhérer à ses valeurs.
Comme à la maison, au bureau les petites actions font la différence : recycler le papier mais aussi les emballages en cafétéria, installer un moteur de recherche plus écologique (Ecosia), éteindre les ordinateurs le soir (et les lumières bien sûr)… D’un point de vue RH, cela passe par la participation aux frais de déplacement type transports en commun, mais aussi favoriser le covoiturage ou les trajets à vélo. 🚲
Une multitude de petites actions, qui relèvent certainement du bon sens, et qui feront que vos salariés ne remettront pas en cause votre engagement à l’extérieur de l’entreprise.

Il existe donc de nombreuses actions pour communiquer de manière éco-responsable. Même si votre entreprise ne peut être irréprochable, vous parviendrez bien à en mettre en place quelqu’unes ! 💪

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *